LEXIQUE

Lexique : les mots du réseau

Les mots du réseau
4 novembre 2013 Imprimer
  • BIOGAZ

Gaz produit par la dégradation de la matière organique en absence d’oxygène. Le biogaz comprend du méthane (50 à 65%), du gaz carbonique (35 à 40 %) et d’autres gaz à l’état de traces.

  • BIOMASSE

Fraction biodégradable des produits, des déchets et des résidus d’origine biologique provenant de l’agriculture (y compris les substances végétales et animales), de la sylviculture et des industries connexes, y compris la pêche et l’aquaculture, ainsi que la fraction biodégradable
des déchets industriels et municipaux.

  • CHALEUR INDUSTRIELLE

Chaleur issue de procédés industriels.

  • COGÉNÉRATION 

Production simultanée de chaleur et d’électricité,à partir de gaz naturel, de biomasse, de fioul ou de toute forme d’énergie locale ou liée à la valorisation des déchets. Cette production combinée permet de réduire les consommations d’énergie primaire de manière significative.

  • EAU CHAUDE SANITAIRE (ECS)

Eau potable utilisée au quotidien aussi bien pour la toilette que pour la cuisine ou les besoins ménagers.
La production d’eau chaude sanitaire peut être indépendante du chauffage ou non.

  • EFFET DE SERRE

Échauffement de l’atmosphère terrestre causé par la présence de certains gaz qui retiennent la chaleur (dont le dioxyde de carbone et le méthane). Ces gaz absorbent les rayons émis par la Terre, retardant ainsi la déperdition d’énergie du système atmosphérique vers l’espace.

  • EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Capacité à produire autant ou plus (de chaleur par exemple) avec moins d’énergie.

  • ÉNERGIE RENOUVELABLE

« énergie produite à partir de sources renouvelables » : une énergie produite à partir de sources non fossiles renouvelables, à savoir : énergie éolienne, solaire, aérothermique, géothermique, hydrothermique, marine et hydroélectrique, biomasse, gaz de décharge, gaz des
stations d’épuration d’eaux usées et biogaz.

  • ÉNERGIE DE RÉCUPERATION 

Fraction non biodégradable des déchets ménagers ou assimilés, des déchets des collectivités et des déchets industriels, résidus de papeterie et de raffinerie, gaz ou biogaz issus du traitement des déchets ménagers, industriels, agricoles et sylvicoles, des décharges ou des eaux usées, gaz de récupération (mines, cokerie, haut-fourneau, aciérie et gaz fatals) et récupération de chaleur sur eau de mer, de rivière ou d’égout ou de chaleur fatale à l’exclusion de la chaleur issue de la cogénération.

  • ÉQUIVALENT LOGEMENT

Représente la consommation d’un logement moyen, d’environ 70 moccupé par un ménage de quatre personnes. Il sert de référence commune pour exprimer les quantités de chaleur livrées quelles que soient les caractéristiques des bâtiments desservis (logement, bureaux, hôpitaux, gymnases…).

  • GAZ À EFFET DE SERRE (G.E.S.)

Six G.E.S. ont été retenus par le protocole de Kyoto : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), les hexafluorocarbures (HFC), les perfluorocarbures (PFC) et l’hexafluorure de soufre (SF6).
Les émissions de dioxyde de carbone représentent de loin les quantités les plus importantes.

  • GÉOTHERMIE

Énergie thermique du sous-sol.

  • UIOM

Usine d’incinération d’ordures ménagères.

  • WATT (W)

Unité de puissance correspondant à la consommation d’un joule par seconde.
Principaux multiples de l’unité de puissance :
- le kilowatt (1 kW = 1 000 W),
- le mégawatt (1 MW = 1 million de W).

  • WATTHEURE (Wh)

Unité usuelle d’énergie (symbole Wh) qui représente l’énergie consommée par un appareil de puissance 1 watt fonctionnant pendant 1 heure.
Principaux multiples de l’unité d’énergie :
- le kilowattheure (1 kWh = 1 000 Wh),
- le mégawattheure (1 MWh = 1 million de Wh).dolore

Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…